Retour au blog
14 juin 2021

Interview – Rencontre avec Virginie, éleveuse d'alpagas dans le Finistère

 

Vivre avec des alpagas en Bretagne ? C'est exactement ce que nous vous proposons !

Direction le Finistère Sud, à la rencontre de Virginie, notre éleveuse d'alpagas préférée qui vous accueille avec plaisir dans sa ferme avec ses animaux doux et curieux lors de notre séjour "Partagez le quotidien d'une éleveuse d'alpagas" !

 

Comment avez-vous débuté votre métier ?

"A l’occasion d’un concours en 2011, nous avions croisé le regard d’un alpaga. A cette époque, nous étions maraîchers bio uniquement et nous aimions faire les choses de A à Z. L’idée de produire notre propre laine nous a traversé l’esprit. Nous avons creusé le sujet puis nous nous sommes formés. Nous avons débuté avec 8 alpagas et aujourd’hui nous en avons 40."

 

Pourquoi élever des alpagas en particulier ?

"Au niveau de la qualité, l’alpaga a une fibre exceptionnelle, elle est très fine et douce ! Et surtout, elle est anallergique, c’est très intéressant pour les personnes fragiles. Nous réalisons une tonte en douceur, dans le respect complet de l’animal. C’est important, c’est un point d’honneur sur lequel nous ne dérogeons pas ! Ensuite, je trie les toisons entièrement à la main. Puis, une amie qui est éleveuse d’alpagas également file mes toisons une par une avec une micro-filature. Je récupère donc les toisons en fils à tricoter puis nous réalisons tout à la main. Nous faisons des bonnets, tours de cou, mitaines, pulls… Tout ce que nous pouvons tricoter à la main ! Tout est ensuite vendu à la ferme uniquement : circuit court, traçabilité à 100% et des couleurs naturelles uniquement ! Il existe 16 couleurs de toisons différentes. Ça nous fait un bel assortiment !"

 

undefined

 

Pouvez-vous nous parler de votre ferme et des environs ?

"Nous avons une ferme de 15 hectares avec une forêt. Les gens viennent ici pour déconnecter ! Nous sommes dans un cadre où la biodiversité est privilégiée. Nous faisons tout pour qu’elle soit protégée et développée. Depuis que nous avons la ferme, les espèces sont bien plus nombreuses ! Nous avons aussi une splendide vue sur la mer, sur la baie de Douarnenez ! Il n’est pas rare, le matin ou le soir, que nous allions nous balader sur la plage. Nous sommes dans un coin de Bretagne idéal pour les amoureux de la nature, de la pierre et des beaux paysages !"

 

Arrivez-vous à créer des liens avec les alpagas ?

"Ce sont des animaux un peu distants et craintifs mais aussi doux et très curieux ! Quand j’ai des voyageurs dans la roulotte, les alpagas vont voir ce qu’il s'y passe ! Nous avons des liens privilégiés avec eux puisque nous les voyons tous les jours."

 

Qu’est-ce que les voyageurs peuvent vivre en venant dans votre ferme ?

"Il y a la déconnexion, nous avons l’impression d’être dans un autre monde ! Ils peuvent observer les animaux, notamment dans l’évolution de leur apprentissage. Bientôt, il y aura les mises-bas, les petits vont naître ! Je propose aussi des ateliers comme l’initiation au feutre par exemple. En partant de la laine brute, nous travaillons à base d’eau bouillante, de savon et de frottements pour créer de la laine feutrée pour différents articles comme des chapeaux, des chaussons ou encore des gilets."

 

Vous souhaitez découvrir le séjour "Partagez la vie d'une éleveuse d'alpagas dans le Finistère" Cliquez-ici !

 

c5a311_98deaf06541f4869a2398f19991089...