Retour au blog
24 mars 2020

Bédouins : un mode de vie nomade

Qui sont les Bédouins ? D’où viennent-ils ? Comment vivent-ils ? La vision qui surgit en premier dans l’imaginaire collectif est celle d’hommes, accompagnés de leurs dromadaires et de leur bétail, marchant dans le désert. On ressent presque le soleil brûlant sur leurs visages, l'assèchement de leurs gorges, la lourdeur de leurs jambes. Et puis on éprouve un soulagement lorsqu’ils aperçoivent au loin l’oasis qu’ils sont venus chercher. Cliché me direz-vous ? Cette vision romancée n’est pourtant pas si loin de la vérité. Allons à la rencontre des Bédouins et découvrons leur mode de vie nomade dans un environnement hostile.

Les Bédouins, des bergers nomades

Des hommes du désert

Le nom de Bédouin vient du mot arabe « badiya » qui veut dire désert. Ce peuple musulman vit depuis des millénaires dans des zones de campagne dépeuplées. Originaire d’Arabie, les Bédouins se sont éparpillés au cours de l’histoire dans le Moyen-Orient et dans le nord de l’Afrique. Ils ne sont plus que 4 millions aujourd'hui. Une partie d’entre eux vit au sud du Maroc, dans le désert du Sahara. 

Une vie pastorale

Les Bédouins sont traditionnellement des bergers nomades. Cette errance est écrite dans leur histoire et leur culture. Afin de pouvoir nourrir les animaux qu’ils élèvent, moutons, chèvres et dromadaires, ils migrent en fonction des saisons. Leur mode de vie pastoral les oblige à trouver des points d’eau et les terres les plus humides. Il faut avoir un bétail en pleine santé pour le revendre au meilleur prix.

Leur ami précieux : le chameau

La vie des Bédouins est simple. Ils ne s’encombrent pas de matériel inutile pour ne pas se charger. Heureusement, les dromadaires sont là pour porter leur habitat pendant les périodes de migrations. La bosse de l’animal est remplie de graisse et lui permet de conserver de l’énergie en permanence. Son pelage l’isole du froid et limite l'élévation de sa température. Il nourrit aussi son propriétaire avec son lait et la viande de ses petits. Enfin, son duvet est utilisé pour construire les tentes.

Les dromadaires, fidèles compagnons des bédouins.
Les dromadaires, fidèles compagnons des bédouins.

Un peuple qui s’adapte à son environnement

Les Bédouins connaissent parfaitement le désert

Dans ce climat hostile, où l’eau régit leur quotidien, les Bédouins ont été forcés de s’adapter. Dans le Sahara, la température peut monter au-dessus de 50 °C. Un jour ou deux sans eau tueraient n’importe qui. Dans cet environnement rude, les Touaregs ont appris à se servir de tous leur sens pour survivre. À l’abri du ciel dans un désert de sable immense, ils se repèrent sans boussole, ni GPS et savent parfaitement où ils vont.

Ils ont choisi une alimentation adaptée

Si vous avez l’occasion de partager un repas avec eux, vous serez surpris de déguster un repas élaboré sorti de nulle part. Les Bédouins mangent léger, car la chaleur ne facilite pas la digestion. Ils privilégient les aliments riches en fibre et qui contiennent de l’eau comme des légumes ou la soupe. Ils boivent du lait pratiquement à chaque repas et le transforment en yaourt ou en beurre. Un repas peut aussi être accompagné de riz, de pain sans levain, de dattes, mais la viande est réservée pour des événements ponctuels. La préparation du thé accompagne différents moments de la journée et est toujours propice à l’échange et à la conversation. Les femmes s’invitent les unes chez les autres pour travailler la laine, et réciter des poèmes autour du thé. Le thé est aussi un bon moyen pour combattre la chaleur. 

Ils se protègent du soleil

Étonnamment, l’eau chaude du thé augmente la température du corps, provoque la transpiration et permet ainsi d’évacuer la chaleur du corps. Pour se protéger du soleil, les hommes s’habillent de vêtements longs, sombres et amples. Les rayons ne brûlent pas la peau et l’air ventile et rafraîchit la température du corps grâce au système de convection. Les Bédouins procèdent de la même façon avec leur habitation. La tente est construite de façon à véhiculer des courants d’air pour conserver au maximum la fraîcheur de la nuit.

Comme tous les peuples qui vivent au plus près de la nature, les Bédouins ont un rapport mystique avec elle. Dans le désert, face à l’immensité et à la force de la nature, l’homme se sent si impuissant qu’il est forcé de rester humble. Le rythme de la marche est aussi propice à la sérénité et à la paix intérieure. Si vous souhaitez vivre une expérience hors du commun, découvrez notre voyage dans le Sahara. Pendant plusieurs jours, vous partagerez le nomadisme avec les Bédouins, un très bon moyen pour revenir à l'essentiel. Vous vivrez des moments intenses d’échange au coin du feu, sous un ciel étoilé, bercé par le chant des Touaregs.