Retour au blog
19 déc. 2019

Qui sont les hommes-fleurs, ce peuple d'Indonésie ?

Sur une petite île en Indonésie, au coeur d'une foret primaire préservée, se trouve un peuple authentique, éloigné de toute civilisation. Ce sont les Mentawai. Loin du monde moderne, ils vivent selon des traditions ancestrales en parfaite harmonie avec la nature. Quel est leur mode de vie ? Quelle est leur relation avec la nature et le monde moderne ? Partons a la rencontre de ce peuple d'Indonésie, surnommés les hommes-fleurs.

Les hommes-fleurs, ce peuple animiste d'Indonésie

Les Mentawai, ou hommes-fleurs, vivent sur l'archipel de Mentawai au large de la côte ouest de Sumatra. Cet archipel se compose de quatre îles principales dont la plus grande est Siberut. Longtemps isolées, ces îles possèdent toujours une faune et une flore exceptionnelle et la foret primaire est en grande partie restée intacte. C'est au coeur de cet environnement préservé et unique que ce peuple d'Indonésie a ses racines. Animistes, les hommes-fleurs vivent en parfaite harmonie avec la nature mais aussi avec les esprits.

Dans leurs croyances, chaque être vivant (l'homme, l'animal et le végétal) possède une âme. Tout cet ensemble forme un seul et même équilibre et si cet équilibre est perturbé, alors des événements graves peuvent survenir tels que des maladies ou même la mort. Ainsi, les Mentawai ne prennent que ce dont ils ont besoin pour vivre et a travers danses ou cérémonies ils remercient la nature en la vénérant et en la protégeant car elle est leur seule source de survie.

La vie chez les Mentawai

Une vie simple en communauté

Les hommes-fleurs mènent une existence
pacifiste et très simple selon le mode de vie traditionnel de leurs ancêtres. Ici, pas d'électricité, pas d'eau courante, ni de commodités particulières, ils se contentent de ce que la nature leur offre. Ils ne portent d'ailleurs qu'un pagne en écorce d'arbre. Ce peuple d'Indonésie ne fait pas la différence entre les hommes et les femmes ou les adultes et les enfants : chacun des membres de la tribu a la même importance. Quand une décision doit être prise, elle l'est forcement a l'unanimité et la nourriture est toujours partagée en part égale.

Chez les Mentawai, les maisons individuelles n'existent pas. En effet, plusieurs familles se retrouvent ensemble dans une grande maison appelée uma. Construite sur pilotis, elle se divise en trois parties. La première est un espace commun ou l'on mange et discute ; la seconde est pour les hommes et leurs invites pour y passer la nuit ; et la dernière est l'espace nuit pour les femmes et les enfants. L'uma ne possède ni meuble, ni fenêtre et les lits sont de simples nattes posées a même le sol. Seuls les murs sont décorés de fleurs séchées, d'oiseaux en bois ainsi que de crânes d'animaux.

Dans chaque tribu, il y a un chamane dont le rôle est primordial puisque c'est lui qui entre en contact avec les esprits, soigne les maux via des rituels et prépare le poison qui enduira les flèches pour la chasse.

De quoi se nourrissent ce peuple d'Indonésie ?

Pour se nourrir, les hommes-fleurs chassent et pèchent selon une répartition bien définie. Les hommes partent chasser le cochon sauvage et le singe munis d'arcs et de flèches. Toujours dans un esprit de respect vis-a-vis de la nature, ils demandent aux esprits leur permission de pouvoir ramener de la nourriture. Pour la pêche, ce sont les femmes qui s'en occupent. Outre les animaux, l'autre principale ressource provenant de la foret est le sagou, la pulpe du sagoutier. Cuite ou en farine, il a des valeurs très nutritives. Les Mentawai élèvent également des cochons et des poules qu'ils nourrissent grâce au sagoutier.

L'importance du tatouage et de la beauté

Le tatouage est indissociable des Mentawai. Ils servent a protéger l'âme, remplacent les vêtements et permettent de distinguer les clans. En effet, chaque tribu possède ses propres signes d'appartenance et chaque homme-fleur a exactement les mêmes tatouages (lignes et courbes) que les autres membres de sa tribu. Se faire tatouer est un processus douloureux et plutôt long car les dessins sont réalisés au fil des années jusqu'a recouvrir parfois l'intégralité du corps.

Dans la croyance des Mentawai, le corps et l'esprit doivent être en harmonie. C'est la raison pour laquelle ce peuple d'Indonésie attache une grande importance a la beauté extérieure dans le but que leur corps plaise a leur âme. C'est pourquoi ils se parent de colliers et de fleurs d'hibiscus dans les cheveux, ce qui leur a d'ailleurs valu le surnom "d'homme-fleur". De leur cote, pour parfaire leur apparence extérieure, les femmes ont l'habitude de tailler leurs dents en pointe.

Un peuple d'Indonésie longtemps opprime et devant maintenant faire face aux dangers du monde moderne

Les hommes-fleurs ont connu beaucoup d'oppression, notamment pendant la dictature de Suharto entre les années 60 et 80. Le gouvernement avait pour objectif de les faire vivre comme les autres en les installant dans des villages spécifiques. Malgré leurs méthodes peu orthodoxes (maisons brûlées...) pour les inciter a quitter leur foret, les Mentawai ont tenté tant bien que mal de résister, toujours en restant pacifiques. Apres cette période douloureuse, certains sont retournes chez eux pour reprendre leur vie d'avant et retrouver enfin leur mode de vie.

Aujourd'hui, un autre danger menace ce peuple d'Indonésie : la déforestation. N'oublions pas qu'il vit grâce a la forêt et que sans elle, il n'a plus rien. Pour protéger leur environnement, les Mentawai misent sur l'ethnotourisme, cette forme de tourisme qui propose des rencontres authentiques entre des peuples autochtones et des voyageurs. Cette manne financière leur permet de lutter contre l'exploitation de leurs terres.

Découvrez tous nos voyages en immersion auprès de communautés locales.