Retour au blog
06 déc. 2019

La vie d'un moine bouddhiste

Le bouddhisme est la quatrième religion la plus importante dans le monde. On la trouve essentiellement en Asie où les moines en sont la parfaite représentation. Particulièrement respecté par la population, le moine bouddhiste mène une vie simple où la méditation tient une place importante. Découvrons en détail la vie de ces moines.

Un mode de vie simple

Devenir moine bouddhiste : un choix de vie pour atteindre le nirvana

Un moine bouddhiste prend seul la décision de vivre dans un monastère et de suivre la discipline de Bouddha. Il est au départ novice, observe et apprend les règles de vie des moines. Puis dès qu’il atteint l’âge de 20 ans, il respecte le code monastique, appelé le patimokkha. Il devient alors un bikkhu (bukkhuni pour les femmes) et veille à toujours rester pacifique, humble et agir avec sagesse. Par contre, un moine bouddhiste n’est pas obligé de le rester toute sa vie comme le précise l’un des enseignements de Bouddha : la liberté de choix de chacun.

Une vie sommaire régie par des règles

Que ce soit au Népal, en Thaïlande ou ailleurs, un moine bouddhiste s’engage à observer un mode de vie simple régi par 227 règles. Il consent également à respecter 5 préceptes de vie :

  • ne pas tuer, que ce soit une personne ou un animal
  • ne pas mentir
  • l’abstinence
  • ne pas prendre de substances qui altèrent l’esprit : ni alcool, ni drogue
  • ne pas voler

moine bouddhiste

Il accepte dans le même temps de renoncer à toute possession et attachements extérieurs. Pour symboliser cet acte, il se rase la tête. Un signe fort qui marque un changement, une volonté pour se consacrer entièrement à sa vie spirituelle. Son mode de vie simple se reflète même dans son habit, appelé civara qui se compose d’une robe, l’uttarasanga, d’un pagne, le antaravasaka et d’une toge, le sanghati. Le tout dans une couleur orange-safran. Même s’il a renoncé à tous biens personnels, le moine bouddhiste possède malgré tout quelques objets essentiels au quotidien. Un bol, pour recevoir les offrandes, un rasoir, une aiguille et un filtre à eau sont les seules choses qu’il peut avoir. Au sein du monastère, le logement est très sommaire. Selon les lieux, le moine dort à même le sol sur un tapis souvent peu épais. Il peut être seul ou se trouver dans un dortoir à plusieurs. Il n’y a généralement pas d’eau chaude et les sanitaires sont parfois de simples trous dans la terre.

Le quotidien chez un moine bouddhiste

Quel que soit le pays, le quotidien d’un moine bouddhiste est relativement le même. Sa journée commence très très tôt, dès 3h ou 4h du matin. Dès son réveil, il nettoie sa chambre et entame une séance de méditation et de prière. Puis il quitte le monastère avec les autres moines pour faire le tour du village, en silence, son bol sur l’épaule. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, ils ne font pas l’aumône mais dépendent de la générosité de la population. A leur passage, les habitants glissent dans leur bol du riz, des fruits, des gâteaux secs…

vie moine bouddhiste

De retour au monastère, ils prennent leur premier repas. Nous sommes en début de matinée. Puis une nouvelle séance de médiation et de prière commence avant un second repas en fin de matinée et qui sera le dernier de la journée. Il arrive même que dans certains monastères, il n’y ait qu’un seul repas par jour. L’après-midi, un moine bouddhiste s’affaire à diverses activités qui peuvent aller de l’enseignement du bouddhisme à une instruction scolaire aux enfants, mais aussi à l’entretien du monastère et de son terrain. Ils peuvent aussi s’adonner à des activités manuelles et artisanales comme dans la ville de Luang Prabang au Laos où ils confectionnent des objets d’art. La fin de la journée est de nouveau consacrée à la méditation et à la prière avant d’aller dormir.

Quid des enfants moines bouddhistes ?

Dans les monastères, il est fréquent de voir des enfants vivre auprès des moines, certains étant même très jeunes. Il existe deux principales raisons de leur présence : la vocation ou la volonté de leur famille. En effet, faire entrer un enfant dans l’ordre monastique apporte fierté aux parents. C’est également un moyen de porter bonheur. Un enfant peut devenir moine bouddhiste dès l’âge de 5 ans. Il arrive également que les moines recueillent des enfants défavorisés et les prennent sous leur aile. Jusqu’à leur majorité, ils sont éduqués et instruits au sein du monastère et reçoivent l’enseignement de Bouddha.

Vivez une expérience unique avec des moines bouddhistes

moines bouddhistes Népal

Odysway vous propose de vivre en immersion dans un monastère au Népal, pour enseigner votre passion à des enfants bouddhistes. Vous pourrez ainsi participer à l’enseignement des enfants apprentis moines !