Retour au blog
30 oct. 2019

Orang-outan Indonésie : une espèce endémique de l’île de Sumatra

Autrefois, il peuplait toute l’Asie jusqu’au nord de la Chine. Aujourd’hui, il ne se trouve qu’à deux seuls endroits sur terre : sur l’île de Sumatra en Indonésie et sur l’île de Bornéo. L’orang-outan est aujourd’hui en voie de disparition à cause de la déforestation et du braconnage. Animal discret et particulièrement intelligent, partons sur les traces de l’orang-outan d’Indonésie pour en savoir plus.

Sumatra, une île à la biodiversité exceptionnelle

Sumatra est une île d’Indonésie située au nord de l’île de Java et de sa capitale Jakarta. C’est la 7ème plus grande île du monde et elle possède une biodiversité exceptionnelle. Au cœur de ses forêts tropicales luxuriantes vivent 201 espèces de mammifères et près de 600 espèces d’oiseaux. Sumatra est d’ailleurs le seul endroit où orangs-outans, tigres rhinocéros et éléphants vivent ensemble. Aujourd’hui, partons à la rencontre de l’orang-outan d’Indonésie et surtout levez la tête ! Vous allez comprendre pourquoi.

L’orang-outan : une espèce endémique en Indonésie

L’orang-outan d’Indonésie qui s’appelle le Pongo abeliiet est une espèce endémique de l’île de Sumatra. Il est le seul grand singe d’Asie et se reconnaît par sa fourrure longue et orange. Savez-vous qu’il possède 97 % d’ADN commun avec nous ? Si vous observez un orang-outan, vous verrez qu’il a des manières proches des nôtres, c’est assez surprenant. Tout comme nous, ils transmettent des émotions telles que joie ou tristesse et son intelligence lui permet d’être très débrouillard dans la nature. Par exemple, il lui arrive d’utiliser des outils pour se nourrir. C’est un animal peu agressif et arboricole, ce qui le rend plutôt discret. A l’abri des prédateurs dans les hauteurs, il ne descend que très rarement des arbres.

L’orang-outan possède des bras plus longs que ses jambes et ils peuvent atteindre jusqu’à 2 m ! Il mesure en moyenne 1m40 et pèse dans les 80 kg, en sachant que les femelles ont un gabarit plus petit que celui des mâles. Le mâle se distingue par une sorte de sac sous la gorge, le sac laryngien avec lequel il émet un son particulier, le long cri. Celui-ci lui permet notamment d’attirer l’attention des femelles ou de prévenir les autres mâles de sa présence. Son espérance de vie est d’environ 40 ans et il se nourrit d’écorces, de feuilles, d’insectes et de fruits.

Au quotidien, il mène une existence solitaire, les mâles en particulier. En effet, les femelles gardent leurs petits auprès d’elles plusieurs années. Les mâles et les femelles ne se rencontrent que pour procréer puis repartent ensuite chacun de leur côté. Une femelle donne naissance tous les 7/8 ans environ, ce qui signifie qu’elle peut avoir entre 4 et 5 bébés dans toute sa vie.

Une espèce en danger

Comme d’autres espèces animales en danger, l’orang-outan d’Indonésie fait face à plusieurs menaces. La toute première est la destruction de son habitat due à la plantation de palmiers à huile et à l’exploitation forestière. Sur l’île de Sumatra, entre 65 et 80 % des forêts ont été détruites laissant les animaux sans ressource et sans habitat. Seconde menace, le braconnage. L’orang-outan est tué pour sa viande et les petits sont capturés pour ensuite être revendus comme animal de compagnie ou pour le divertissement des voyageurs… Il faut savoir qu’une femelle orang-outan est très protectrice envers ses petits et empêchera quiconque de les lui prendre. Les braconniers ne se gênent alors pas et l’abattent. 

Faisons une toute petite parenthèse, mais importante à nos yeux : il n’y a pas que les orangs-outans qui sont victimes de la folie des hommes. Les tigres et les rhinocéros de Sumatra sont aussi la proie des braconniers. Les premiers sont tués pour leur peau et leurs os, tandis que les seconds sont convoités pour leurs cornes. Et tous deux sont aussi en voie de disparition…

Orang-outan d’Indonésie : où les apercevoir sur l’île de Sumatra ?

Les orangs-outans de Sumatra se trouvent essentiellement dans le parc national de Gunung Leuser au nord de l’île. On en dénombre entre 5 000 et 6 000 aujourd’hui. Le parc dispose d’un centre de réhabilitation à Bukit Lawang qui aide les orangs-outans, anciennement captifs, à se réadapter à la vie sauvage. Pour apercevoir ces animaux extraordinaires, vous serez obligatoirement accompagné d’un guide lors d’un trek dans la jungle qui dure généralement entre un et deux jours. Par contre, hors de question de toucher un orang-outan ou de lui donner à manger ! N’oubliez pas qu’il s’agit d’un animal sauvage et qu’on ne peut pas prédire ses réactions. Mais surtout, l’exposer à nos éventuels microbes ne serait que néfaste pour lui.

Par contre, il faut savoir que cette expérience attire forcément les foules. Vous ne serez donc pas seul à parcourir la jungle et la rencontre manquera probablement d’authenticité et de charme… Mais vous vivrez quand même un moment inoubliable surtout si vous croisez une mère et son petit. Attention, avant de partir dans la jungle, vérifiez que votre guide est bien agréé par le parc. C’est la garantie du bon respect de l’orang-outan d’Indonésie et de son environnement.

Vous voulez participer à la préservation d'espèces menacées ? Odysway vous propose de partir dans un sanctuaire de protection de tortues au Sri Lanka et de vivre une expérience unique et solidaire !

Orang-outan Indonésie : une espèce endémique de l’île de Sumatra
Partez dans un centre de conservation pour orangs-outans en Indonésie et participez à leur préservation !