Retour au blog
13 sept. 2019

L'Empire inca : origine, apogée et déclin

La région de Cuzco au Pérou a vu naître les Incas. Guerriers avérés et bâtisseurs hors pair, ils ont progressivement étendu leur territoire jusqu’à être le plus grand empire de l’Amérique précolombienne. Mais avec l’arrivée des Espagnols et leur soif de conquête encore plus grande, et de maladies qui ont décimé la population, l’Empire inca s’est effondré. Découvrons son histoire.

Les origines de l’Empire inca

Les Incas faisaient partie des nombreuses populations présentes au Pérou. Mais savez-vous que l’histoire de l’Empire inca se fonde sur une légende ? En fait, il en existe même deux. La première parle de la naissance de deux enfants, Manco Capac et sa sœur-épouse Mama Occlo. Ils seraient issus de l’union entre le soleil et Pachamama, la Terre-Mère et leur mission était de trouver une terre fertile pour y bâtir une civilisation. C’est dans la région de Cuzco qu’ils fondèrent le tout premier village dont Manco Capac devint le premier empereur inca. L’autre légende parle de quatre frères sortis d’une grotte près de Cuzco. L’un d’eux, Manco Capac, découvrit la plaine de Cuzco et s’y installa avec sa sœur-épouse Mama Occlo. Nous sommes à peu près au XIIe-XIIIe siècle.

Manco Capac s’occupa d’apprendre aux hommes les rudiments de l’agriculture et de l’artisanat. Tandis que Mama Occlo enseigna aux femmes l’art du tissage. Ce sont les Incas qui construisirent la ville de Cuzco, probablement au cours du XIIIe siècle.

Architecture de l'empire Inca
Un exemple d’architecture Inca

Un système social très organisé

Le système social de l’Empire inca est très organisé et hiérarchisé. Tout en haut de l’échelle, il y a l’empereur qui dirige son peuple avec une discipline de fer. Il est le Sepa Inca, qui signifie le Seul Inca et la succession au pouvoir se fait de père en fils. Ensuite, il y a la noblesse dont l’élite accède aux postes politiques, militaires et religieux. 

En bas de l’échelle, le peuple se divise en deux castes : les hatun-runas et les yanas. Les premiers sont agriculteurs, pêcheurs, artisans… et sont dirigés par le curaca qui représente l’empereur. Les yanas, quant à eux, servent la noblesse.

Côté religion, les Incas sont polythéistes même s’ils vouent un culte particulier à Inti, le dieu du soleil. Ils vénèrent à la fois des dieux immortels comme Pachamama ou Killa, la divinité de la lune, et des dieux mortels comme Tunupa, le dieu des volcans et de la foudre. Dans la seconde partie du XVe siècle sous l’empereur Pachacutec, le culte de Viracocha, le Créateur, prit une place importante dans la civilisation inca.

Les Incas, des bâtisseurs et des commerçants

Les Incas sont connus pour leur habileté dans les constructions et ont bâti des édifices majestueux. Tel est le cas du Machu Picchu, cette ancienne cité qui culmine à 2 430 m d’altitude et qui suscite encore et toujours l’admiration. Les Incas faisaient également du commerce, notamment de l’agriculture et du tissage. Alors qu’ils ne savaient pas écrire, ils utilisaient des quipus, un système de cordes et de nœuds qui leur servaient à compter.

L'empire Inca est connu pour avoir bâti des édifices majestueux.
Le Machu Picchu, cette ancienne et magnifique cité bâtie par les Incas.

L’expansion de l’Empire inca et son apogée

Il aura fallu moins d’un siècle pour que l’Empire inca devienne le plus grand empire de l’Amérique précolombienne. Au XVe siècle, il s’étend sur près d’un million de km². Vers 1438, l’empereur Pachacutec réussit à vaincre les Chancas, ennemis de toujours des Incas, et entame l’expansion de son empire. D’autres guerres et alliances avec d’autres peuples suivirent jusqu’au début du XVIe siècle sous l’empereur Huayna Capac. Que ce soit au niveau technologique, culturel ou territorial, l’Empire inca est alors à son apogée.

L’arrivée des conquistadors espagnols amorce le déclin de l’empire

Bien que l’arrivée des conquistadors ait nettement contribué au déclin de l’Empire inca, il faut également mentionner deux faits importants. Il y a eu tout d’abord les maladies venues d’Europe et qui décimèrent la population inca. On compte près de 200 000 morts. C’est d’ailleurs de maladie que mourut l’empereur Huayna Capac en 1528. Sa mort déclencha ensuite une farouche lutte entre ses deux fils, Huascar et Atahualpa, pour l’accession au trône. Leur mésentente entraîna une guerre qui vit finalement la victoire d’Atahualpa en 1532. Tout à leur bataille, ils n’ont pas vu la menace des conquistadors qui gagnaient progressivement du terrain sur leur territoire.

A leur tête, Francisco Pizzaro qui réussit à capturer Atahualpa en novembre 1532. En espérant être libéré, l’empereur propose alors à Pizzaro de payer une rançon monumentale mêlant or et argent. Celui-ci accepte mais n’a absolument pas l’intention d’honorer sa parole. En effet, malgré la rançon payée, il fit exécuter Atahualpa en décembre 1533. Cet événement annonça la déchéance de l’Empire inca bien qu’il subsista encore des empereurs cachés dans la montagne luttant contre les Espagnols. Le dernier, Tupac Amaru, fut tué en 1572.

Les dernières traces de l’Empire inca aujourd’hui

Grands bâtisseurs, les Incas ont construit des cités monumentales dont il reste des traces encore aujourd’hui. Berceau de l’Empire inca, la Vallée Sacrée regorge de vestiges devenus des incontournables pour tout voyage au Pérou. Parmi les plus emblématiques, il y a le site d’Ollantaytambo qui fut une importante forteresse. Il y a également le village de Pisac qui date du XVe siècle et qui fut le fief de l’empereur Pachacutec. Autre site exceptionnel, les salines de Maras qui regroupent entre 3 000 et 4 000 bassins salants à flanc de montagne et encore exploités aujourd’hui. Et puis, les immenses terrasses circulaires de Moray où ont été recréés différents microclimats.

La ville de Cuzco fut la capitale de l’empire et possède encore plusieurs vestiges. Le Temple du Soleil, le monument inca Pachacutec ou encore la forteresse de Sacsayhuaman et ses murs de pierres parfaitement imbriquées.

On ne peut pas parler de l’Empire inca sans mentionner le Machu Picchu. Incontestablement le site le plus spectaculaire de cette civilisation. Erigé à plus de 2 400 m d’altitude, il est unique au monde. Il n’est pas étonnant qu’il soit aujourd’hui l’une des sept nouvelles merveilles du monde. Avec ses nombreuses terrasses et ses murs de pierre là aussi assemblés de façon très minutieuse, il suscite une profonde admiration.

Les Quechuas, qui vivent encore comme au temps de l'empire Inca
Expérimentez le mode de vie Inca au Pérou

Si vous souhaitez vivre comme au temps des Incas et partir vivre dans une communauté traditionnelle Quechua, après une immersion avec un chamane, découvrez le voage qu’Odysway propose au Pérou.